DEMOCRATIE

DEMOCRATIE
Les 11 ET 18 JUIN 2017 .ELECTION LÉGISLATIVES de la TROISIÈME CIRCONSCRIPTION DE CHARENTE MARITIME . Saintes / Saint Jean d'Angely et la Saintonge .

!

!
.

jeudi 9 octobre 2008

LES BANQUES SEULES IMMORTELLES !


JUSTE UNE PROPOSITION ET UNE REFLEXION.

Depuis quelques jours les états s’engagent à soutenir les banques et à les préserver de la faillite ce qui est une bonne décision pour préserver ver le monde d’une faillite généralisé.

En contre parti ces banques « protégé par les états » laissent tomber leur vocation première : soutenir l’économie au travers des entreprises et des entrepreneurs :

Prenons l’exemple de notre nation la France :

Qui est ce qui fait tourner l’économie : les entreprises !

Qui doit soutenir les entreprises pour les investissements , les découverts passager , les crédits , les frais ………. Les préserver de la faillite : les banques !


CONCLUSION :

Qui condamnera a mort une entreprise par la faillite : la banque !

Qui est qui ne fera jamais faillite : la banque !

Qui est ce qui soutien les banques de la faillite au travers des états : les contribuables dont les entreprises et les particuliers qui travaillent dans ces entreprises.

2 commentaires:

Carole a dit…

Je trouve cet article réaliste. Pour la France, les milliards injectés auraient dû, l´être dans une politique de grands-travaux.
Pourquoi ? Nous aurions alors donné du travail aux entreprises, qui auraient donnés du travail au sans emplois, qui auraient ouverts des comptes et consommés, ce qui aurait renfloué notre économie et redonné confiance, mais hélas, ceux qui nous gouverne, veulent toujours allez trop vite, donc directement l´argent via les Banques, racourcie certes, l´indice de confiance ne sera dans cette alchimie, hélas guére au rendez-vous, le facteur temps ayant sa raison d´être que si l´argent circule, des entreprises via les salariés, des salariés via les banque et l´économie, et non dans le sens inverse, du contribuable via les banques. On a pu lire que si la différence entre riche et pauvre était trop grande, l´économie ne trouvais pas de support. Il suffit de voir certain pays pauvre pour comprendre la cause de cette équation. Je craind que les décisions prise dans la hâte, l´ai été sans analyser le facteur psychologique des populations et des investisseurs, d´ou le recul des marchés a l´annonce de la baisse des taux, car il ne faut pas perdre de vu que si nous dévaluons la monnaie, et c est ce que nous faisons, en injectant des milliards, nous fabriquons des billets de Monopoly, et nous réduissons leurs valeurs.
Monsieur Trichet á raison le plus important c´est de maintenir la valeur de l´argent, quant á l´argent du contribuable, il dois servir la collectivité, la politique des grand-travaux c´est l´issus de la crise, comme ce fut le cas au Etat Unis aprés 1929, et en Europe aprés la guerre.

Si nous voulons éviter les conflits, une crise longue, il faut agir de suite, Ouvrir des grands chantiers, et relancer rapidement le bâtiment. Cordialement Carole Vilbois

richard canac a dit…

merci carole pour vos commentaires
et vos propositions qui vont aussi dans une action plus raisonnable
et moins violente qui pour le moment accentue la crise un peu plus chaque jour.

Il faudrait au plan mondial un grand « plan marshal » environnemental qui ferait d’une pierre deux coups 1 sauver l’économie 2 sauver la planète !
Nous pouvons toujours rêver …………..
r.canac