DEMOCRATIE

DEMOCRATIE
Les 11 ET 18 JUIN 2017 .ELECTION LÉGISLATIVES de la TROISIÈME CIRCONSCRIPTION DE CHARENTE MARITIME . Saintes / Saint Jean d'Angely et la Saintonge .

!

!
.

lundi 25 août 2008

SENAT : Les hommes politiques ! sont ils trop vieux ? sont ils trop absents ?


Pour s'en donner une idée il suffit d'observer certains débats du jeudi au SÉNAT où il y a un absentéisme catastrophique de même que dans les débats importants.

L'âge du capitaine est elle équivalente a la sagesse de ces décisions ou est elle une des raisons pour laquelle les changements se font avec tant de mal ?

L’absentéisme de l’Assemblée Nationale par exemple est une anecdotique péripétie comparée à celle du Senat, où il est vite fait de compter les présents… Si les Sénateurs étaient payes à la présence, les RMistes seraient nombreux….

Le Senat a toujours eu une image d’archaïsme.

Il faut dire qu’il fut un temps ou l’âge moyen des Sénateurs n’y était pour rien.
Jusqu'à la fin des années 90, le Senat était, c’est vrai une véritable maison de retraite où les octogénaires étaient légion.
Ils s’appelaient eux mêmes les « sages » mais la quasi totalité des observateurs étaient infiniment moins complaisants…..
Les séances de l’après midi étaient connues pour être formidablement silencieuses ….du fait des siestes prolongées de nos chers vieillards.
Depuis ces dernières années les choses se sont un peu arrangées, enfin quant à l’âge moyen de cette illustre assemblée.
En effet out le monde sait que les Sénateurs préfèrent rester dans leur circonscription où ils s’occupent de leur image et de leur réélection, plutôt que de participer aux travaux pour lesquels ils sont payes.
Il vaut donc mieux passer son temps dans les inaugurations et les remises de médailles diverses et variées, rencontrer les notables du coin plutôt que bosser a Paris ce qui ne rapporte pas une voix…
Paris pour tout ce beau monde n’étant qu’un sympathique pied a terre, ou la flopée d’assistants parlementaires mis a leur disposition , leur super bureau, et le cadre magnifique du Palais du Luxembourg est bien agréable pour « gérer ses petites affaires ».
Malgré donc un certain rajeunissement, le Senat reste aujourd’hui une assemblée de politiciens qui a défaut d’être en retraite complète, sont des gens qui on quelque peu renonce a toute ambition nationale.
Des politiciens qui en quelque sorte recherchent une carrière tranquille, plutôt qu’une exposition médiatique avec les risques qu’elle comporte.
La preuve en est que vous aurez sans doute du mal à citer un seul leader politique important qui soit sénateur.
Le mode d’élection des sénateurs et cette recherche de notabilité, plus que d’exposition médiatique conduit traditionnellement le Sénat a une certaine modération.
Les extrémistes à gauche comme à droite sont rares, et les propos radicaux et excessifs ne sont guère de mise.
Les débats sont feutrés, cordiaux et infiniment plus consensuels qu’a l’Assemblée.
Disons que la discrétion est de bon ton et que le « vivons cache, vivons heureux » serait plutôt l’adage de la maison.
Sarkozy et Fillon le savent et le denoncent hors des cameras.

Voilà une raison supplémentaire d'interdire le cumul des mandats.

Aucun commentaire: